20 février 2009

Pékin - exterieurs de la ville

Pour compléter la découverte de Pékin, on vous propose l'inévitable Grande Muraille, la visite du tombeau d'un Empereur Ming e quelques extraits sur la vie à Pékin.

La Grande Muraille , ce sujet qui représente à lui tout seul la Chine par son aspect monumental, à la taille du pays et aussi par sa volonté de se protéger des assaillants voir de se replier sur lui-même, nous nous devions de le traiter. Compte tenu de la date de notre visite de Pékin et du délai dont nous disposions, nous nous sommes contentés d'un petit aperçu dans un site reconstruit pour les touristes. La vraie découverte nécessite de s'éloigner de 200 kms de pékin et de faire une randonnée de plusieurs jours pour mieux appréhender cette grande muraille.

Donc nous y étions :

Et il ne faisait pas chaud !


Même reconstituée, le spectacle est impressionnant, la photo résulte en fait du montage de plusieurs photos....


Il suffit d'imaginer une muraille de plusieurs milliers de kilomètres, réalisée à la main, dans des endroits difficiles d'accès, pour mesurer la souffrance des hommes qui l'ont construite.


Et quand on dit difficile d'accès, c'est peu dire :

Donc la muraille en randonnée, cela se mérite.


Au détour on découvre des particularités, par exemple une ligne de cadenas accrochée contre un mur.

La tradition veut que les jeunes couples attachent des cadenas aux chaînes qui longent un précipice. , Ces porte-bonheurs, auxquels sont noués des rubans écarlates, sont le symbole de leur union éternelle. On trouve principalement ces cadenas sur les montagnes sacrées de Chine.

Nota :pour les pros de la photo, je suis désolé de leur infliger l'erreur de cadrage du débutant, je ferai mieux la prochaine fois, il suffisait de se tourner de 60° et il n'y aurait pas eu d'ombre....

Pendant l'escapade hors des murs de Pékin nous avons également visité le site des tombeaux des Empereurs Ming et le musée associé.
La dynastie des Ming qui a laissé une empreinte significative a régné de 1368 à 1644 (précis !). Après plus d'un siècle de domination mongole sous les Yuan, la population chinoise rejeta le « règne des étrangers ». Ce mouvement, qui pris la forme d'une suite de révoltes paysannes, repoussa la dynastie Yuan dans les steppes mongoles et établit la dynastie Ming en 1368.
La dynastie Ming s'ouvrit sur une renaissance culturelle : les arts, particulièrement l'industrie de la porcelaine, se développèrent comme jamais auparavant. Les marchands chinois explorèrent et commercèrent dans tout l'océan Indien, atteignant même l'Afrique lors des voyages de Zheng He ; on construisit une grande flotte comprenant des navires à quatre mâts de tonnage supérieur à 1 500 tonnes. Ce sera dans l'histoire de la Chine le seul moment où les Chinois s'interesseront à la mer, la boussole est une invention chinoise, mais détail l'aiguille indique le Sud ! La petite histoire raconte qu'en fait l'empereur avait ordonné cette expédition pour retrouver l'amant d'une de ses épouses et que de guerre lasse l'expédition s'est arrêtée en Afrique et est retournée en Chine bredouille.
L'armée régulière comptait un million d'hommes ; plus de cent mille tonnes de fer étaient produits par an, en Chine du Nord, et de nombreux livres furent imprimés à l'aide des caractères mobiles inventés au XIe siècle, pour méméoire Gutemberg a "inventé" l'imprimerie en Europe aux environs de 1450.
Il a été dit que la Chine du début de l'ère Ming était le pays le plus avancé de la Terre.

Cette dynastie entreprit d'enterrer tous les empereurs sur un même site, dans un cirque de plusieurs kilomètres de largeur. Ce lieu a bien sûr été choisi pour que les empereurs soient protégés même dans leurs tombes des vents, des mauvais esprits etc. Au final il y a 13 tombeaux et on peut visiter principalement un tombeau celui de Dingling destiné à l'empereur Wanli. Celui-ci était prévoyant puisqu'il débuta la construction de son tombeau à l'age de 14 ans, mais compte tenu de la taille de l'édifice, il valait mieux commencer tôt.

Une vue générale du site, mais attention c'est une miniature qui fait partie du parc Splendid China à Shenzhen
La topologie de l'ensemble reprend les mêmes principes de la symbolique chinoise. En effet on entre dans une grande cour carrée, symbole de la Terre puis on pénètre dans un deuxième ensemble fortifié rond , symbole du Ciel; à l'intérieur du deuxième ensemble un tumulus de terre qui protège le tombeau.

La visite du site débute donc par la première porte d'accès à la cour:

On distingue au fond les reliefs qui entourent le cirque.

Au détour comme toujours des jardins bien agréables (en été certainement)

Oh la belle bleue


Sympa le salon de jardin !

La visite continue par une vue des fortifications


Un détail avec une rampe d'accès d'époque et on devine l'ensemble d'arbres également d'époque

Enfin les salles des tombeaux maheureusement pas encore totalement en ordre pour permettre une visite plus intéressante :


A noter une porte à deux battants en marbre !

Enfin la porte d'accès par où les archélogues ont découvert le tombeau :

l'épaisseur des murs de protections est "correcte" !

La visite se termine par le musée qui permet de découvrir les pièces trouvées dans le tombeau qui donne un aperçu de la richesse des empereurs :

Pour l'empereur

Pour l'une des deux impératrices

De retour à Pékin et pour terminer un extrait choisi avec quelques images de la ville :

Un détail de décoration pour la charpente d'un toit
Une "fanfare" de plein-air, dans un jardin jouxtant la Cité Interdite,
pour mémoire il fait en dessous de zéro,
Plus loin dans le même jardin une chorale de presque professionnels,
eu égard à la qualité du spectacle,
Un lac qui devient un terrain de jeu très structuré,
avec des zônes pour le hockey,


des zônes pour des engins particuliers, espèce de traineau sur glace constitué d'une chaise soudée sur deux plats métalliques

Enfin petit détail, des personnes qui balayent en permanence la glace du lac !

Les vieux quartiers de Pékin qu'on appelle "hutongs" , certains ont été épargnés de la frénésie immobilière de la Chine :

Une ruelle comme tant d'autres
Un exemple de maison

Une entrée de maison fort sympathique

Dans l'enceinte du Temple des Lamas, haut lieu du boudhisme tibétain rencontre avec deux moines boudhiques


Pour terminer Pékin by night, entrée sud de la place Tian An Men :

Posté par Coco70120 à 06:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pékin - exterieurs de la ville

Nouveau commentaire