20 février 2009

Pékin - Cité Interdite

La Cité Interdite est au cœur de la Ville de Pékin, c'est même le centre de la ville et selon la philosophie chinoise c'est même le centre du monde !

Quand l'empereur décida de transférer la capitale de l'Empire à Pékin, d'ailleurs Pékin en chinois se prononce beijing, ce qui veut dire capitale du nord, il décida de construire cette cité qui est à la démesure de ce pays. Les chiffres sont impressionnants, la cité s'inscrit dans un rectangle de 960 m par 750 m, elle est entourée de douves de 52 m de large, on dénombre 9000 chambres, etc.


Une vue à contre-jour qui donne un aperçu de la taille

Le plan de la Cité reprend le schéma des maisons traditionnelles chinoises; Tout est aligné selon un axe Nord Sud avec une parfaite symétrie. L'ensemble se divise en deux parties, la Cour Extérieure pour les personnes qui travaillaient sans y résider et une Cour Intérieure qui correspond à la partie occupée par les officiels. Cette dernière partie abritait les bureaux, la résidence de l'Empereur , les appartements des impératrices douarières.... les concubines et les enfants de l'empereur.

En avant pour une visite réalisée par une température glaciale renforcée par un vent soutenu.

Commençons par l'entrée sud par la porte Tian An Men (porte de la paix celeste) et sacrifions au cliché de la photo du Président Mao.
Après avoir franchi cette porte sud on entre dans une immense cour qui se termine par la porte Duan Men.
Après avoir passé cette porte et parcouru une bonne distance on entre pour de bon dans la Cour Extérieur en franchissant la porte du midi (Wu Men). L'impression la plus forte est liée à l'immensité des cours, des batiments et par cette protection de l'empereur grâce à un grand nombre de barrières successives. La raffinement est également perceptible dans les noms, tout d'abord Porte de l'Harmonie, suivie des Palais de l'Harmonie Suprême, de l'Harmonie du Milieu et de l'Harmonie Préservée.

Intérieur de la Cour


Détail donnant une vue en perspective avec des colonnes de marbre..

Une vue montrant la forme des toits et les dispositions des figurines de toit

Décoration sous les toits

Détail de décoration sur les toits

Comme toujours à Pékin on ne peut pas pénétrer à l'intérieur car les Chinois aiment toucher à tout ce qu'ils observent, pour protéger les objets il est donc interdit d'entrer et on observe de l'extérieur.

Là encore la taille est imposante et les objets d'une grande richesse.
Le trône de l'impératrice (sous réserve)


Une vue d'un autre palais avec le trône de l'empereur



Enfin une vue du dernier palais

Depuis notre arrivée en Chine on a remarqué le grand nombre de figurines sur les faitières des toits, elles avaient pour bit de chasser les mauvais esprits (quand ils lancent des pétards c'est pour la même raison) et les incendies (il faut dire que les maisons ont longtemps été en bois et que de nombreux incendies ont détruit des palais en Chine). Les figurines sont réalisées en terre cuite émaillée, ce qui leur permet de conserver dans le temps un parfait état.

La cité Interdite permet d'agrémenter notre collection comme vous pouvez le constater,

Le nombre est lié à l'importance du bâtiment,


Un gros plan sur un animal particulier (recherche d'identité en cours)

Un petit bâtiment au cœur des jardins


Ensemble de bâtiments en cours de restauration donc inaccessibles,
intéressant par les différentes figurines sur les toits.

Dans un prochain message on essaiera de compléter la conception et la signification des différentes figurines de toits.

On trouve également dans la Cité Interdite de belles réalisations de statues très variées :


La tortue qui symbolise la puissance impériale, la longévité et la sagesse, 


Le lion qui représente la puissance et la dignité impériale.

En général ils sont disposés a l'entrée des palais par paire, un lion mâle qui s'appuie avec la patte droite sur une boule représentant l'unité de l'état et une lionne (sur la photo) qui s'appuie avec sa patte gauche sur un petit animal représentant la succession sans fin de la puissance impériale.


un espèce de croisement entre l'éléphant et le dragon ??



Et enfin la licorne encore dénommée "cheval-dragon" qui représente le triomphe de la justice. Elle incarne donc la volonté impériale de punir le mal et de promouvoir le bien !

Pour le plaisir des yeux quelques figures géométriques intéressantes avec le choix de couleurs très spécifiques de la cité interdite, le rouge, le jaune, le rose et le pourpre, certains appellent d'ailleurs la Cité Interdite, la Cité Pourpre.



En marge d'un palais, la jarre était remplie d'eau en permanence pour accélerer l'extinction d'un incendie éventuel
Une vue d'un mur en mosaïque
Un exemple de mur pourpre.....

Un exempe de porte avec une belle perspective

Une autre porte dans les tons de rouge.

Pour terminer cette promenade, un aperçu du jardin qui doit révéler toute sa beauté au printemps mais gratifié de bâtiments remarquables

avec cette fontaine
Un petit pavillon de jardin...

au toit intérieur fortement décoré


La Cité Interdite est donc un trésor à découvrir et à redécouvrir. Notre visite de quelques trois heures nous a permis d'avoir un premier aperçu qui révèle une variété considérable et nous incite à poursuivre la découverte à une prochaine occasion. Si possible par une température plus propice à la flânerie.

Posté par Coco70120 à 06:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pékin - Cité Interdite

Nouveau commentaire